Nous avons le plaisir de publier le premier article consacré à des Lakeside Women qui ont décidé de tout plaquer pour suivre leur instinct et se lancer dans la folle aventure de l’entrepreneuriat. Gab’in est un joli café tenu par deux sœurs super motivées. Nous avons pour habitude de nous y rendre pour le petit déj ou pour les 4 heures le weekend entre copines ou avec nos chéris. A chaque fois, c’est un réel plaisir de goûter à toutes ces bonnes choses concoctées par Cynthia et Julie.

Nous vous laissons découvrir ce nouveau portrait consacré aux entrepreneuses de la région!

Les filles, qui êtes-vous et quel a été votre parcours avant l’aventure Gab’in ?

Cynthia : 41 ans ( je sais je fais jeune ) 2 enfants Gabriel et Ines ( gab’in) 20 ans de carrière dans la finance en tant que manager d’un service client pour un grand broker européen.

Julie: 27 ans responsable d’un magasin picard en banlieue parisienne

Comment est née l’idée de créer Gab’in ?

Cynthia : une crise de la quarantaine, une énième demande de restructuration dans mon entreprise que je n’arrivais pas à assumer. Envie de créer quelque chose qui me ressemble et dans lequel je me sentirai bien et où nous pourrions transmettre nos valeurs  à nos clients.

Julie : envie de donner un sens à ma carrière professionnelle en créant un concept avec ma sœur,  me rapprocher de ma famille en quittant le stress et la pollution parisienne. L’envie de changer complètement de vie a été le fil conducteur.

Quel est votre PLUS rien qu’à vous ?

Notre sourire permanent et notre sens de l’accueil !

Gab’in est un concept à part. De la déco au service, tout est étudié pour que le client se sente comme chez lui.  Nous ne souhaitions pas que Gab’in soit un café comme les autres, un de ces endroits où on entre boire un café et on ressort et d’où on ne retient rien. On souhaitait un endroit chaleureux plein d’ondes positives qui marquent les esprits. C’est notre plus grand bonheur lorsqu’on nous dit : « j’étais tellement bien que je n’ai pas vu le temps passé » ou quand les gens oublient quelque chose en nous disant « j’étais comme à la maison » !

Notre cuisine, nous la voulons simple, saine et évolutive. Elle évolue en fonction des saisons mais surtout en fonction de nos envies. Avec le moins de produits transformés possible et du bio quand nous le pouvons. Nous faisons tout maison ( sauf les viennoiseries !)

Votre journée type ?

Arrivée à 7h

Cuisine cuisine cuisine cuisine et service….

L’après-midi, on teste de nouvelles recettes quand nous avons le temps.

Fermeture des portes à 18h et ménage

On vend du rêve là

Avez-vous rencontré des obstacles en créant Gab’in ? 

Oui, mais ils ont été minimes. Le projet a été mené par nous deux. Le fait de décider de tout, de ne pas avoir de soutien et surtout de ne pas être du métier a été compliqué parfois. Mais on apprend de ses erreurs et quelle fierté quand cela marche !

A vrai dire, on considère ce café comme notre bébé. Une fois l’accouchement passé on oublie …

Votre plus beau souvenir depuis l’ouverture ? 

Cynthia: nos Premiers clients, nos premiers samedis sans client, nos premiers événements. L’organisation du premier anniversaire d’un petit Loulou (depuis on a organisé le deuxième et il vient dans notre café comme si c’était chez lui). Les fous rires avec ma sœur qui parle anglais… du moins qui essaye!

Julie: Dire pour la 1ère fois qu’on est complet!!!! Les parents qui nous disent que leurs enfants préfèrent venir chez Gab’in plutôt que chez Mcdo. Ma sœur qui chante faux en cuisine (quand il n’y a pas de clients bien sûr). Si il devait y avoir un pire souvenir, ce n’est pas encore arrivé et j’espère que ça n’arrivera pas (on l’a souvent imaginé) ….tomber dans les escaliers en plein rush par exemple!

Vos projets à venir (si pas top secret) ? 

Certains sont en effet secrets… mais un livre de cuisine, d’autres Gab’in et le développement d’un système de franchise.

Un lieu qui compte pour vous dans la région ? 

Cynthia : Nyon, notre ville d’accueil pour ce premier établissement. Et Genève que j’adore, je m’y sens bien.

Julie: Lausanne, une ville plus atypique et dynamique avec plein de petits cafés et d’endroits sympas qui me font penser à Paris.

Votre rapport au lac ?

Cynthia : J’adore me balader au bord du lac à Genève et regarder le jet d’eau, je ne m’en lasse pas.

Julie : Je ne suis pas très sports aquatiques mais pour les balades, les baignades et les apéros c’est beaucoup plus sympa que la Seine!

Des conseils pour celles qui désirent se lancer dans l’entrepreneuriat ?

Y croire

Persévérance

Travail puissance 10000

Ne jamais baisser les bras

Le client est roi !

Retrouvez les sur leur site: https://gab-in.ch/

Allez déguster leurs gourmandises:

Gab’in Sàrl
Chemin Falconnier, 23
1260 Nyon